Focus sur le chevreuil

🦌 Malgré sa popularité, le chevreuil a longtemps vécu dans l’ombre du cerf. Plus abondant et répandu que son grand cousin, le chevreuil a vu sa population se démultiplier de manière extraordinaire. Sa taille modeste, ses jambes fines et sa tête aux deux stylets ramifiés le rendent reconnaissable entre tous. Alors que de nombreuses autres espèces ont décliné, lui a su s’adapter aux modifications du paysage et aux changements climatiques. Année après année, il a su élargir son territoire pour conquérir l’ensemble de l’Europe. Vous voulez en savoir plus sur cette silhouette que vous avez certainement croisé à plusieurs reprises? Voici quelques indications.

 

L’histoire du chevreuil histoire

 

Le chevreuil parcourt nos terres depuis près de 2,5 millions d’années. Malgré cette longévité impressionnante, il reste beaucoup moins célèbre que son cousin le cerf ou encore que le sanglier au cours de l’histoire. On le retrouve néanmoins dans quelques œuvres de peintres célèbres comme Jean-Baptiste Oudry ou encore Gustave Courbert.

 

Où le trouver ?

 

Le chevreuil occupe aujourd’hui tous les milieux même si la forêt reste son habitat privilégié. Elle accueille les plus fortes populations à l’exception
de l’arc méditerranéen où les populations sont moins importantes. En effet, la sécheresse de l’été est très mal supportée par les chevreuils. 

Sa zone d’habitation est essentiellement dictée par ses besoins en nourriture qui doivent être particulièrement nutritifs pour subvenir aux besoins des femelles en fin de gestation. En effet, c’est la qualité de leur nourriture qui conditionne la survie des progénitures. On le retrouve donc très souvent dans des zones de forêt très denses mais aussi dans des champs et des prairies. On peut également noter que le chevreuil est sédentaire, hormis la période du rut où le mâle se déplace pour aller féconder le plus grand nombre de femelles sur son territoire.

À quoi ressemble-t-il ?

 

Le chevreuil est considéré comme le plus petit représentant des cervidés européens. Son poids varie de 17 à 25 kg sachant que les mâles sont légèrement plus imposants que les femelles. À âge égal, le mâle pèse 2 kg à 3 kg de plus que la femelle. On différencie également le brocard (mâle) de la chevrette (femelle) par les bois que porte le brocard. Ces bois ne sont pas très élevés (environ 25 cm en moyenne) et tombent chaque année.

Le pelage du chevreuil est de dans les tons de marron. Il subit deux mues par an au fil des saisons pour passer du roux au printemps au gris/brun en automne. On peut observer une tache claire sur le fessier qu’on appelle le miroir. Cette tâche passe d’un blanc immaculé en hiver à une couleur plus jaunâtre l’été.

Qualités nutritionnelles du chevreuil et conseils gastronomiques

 

La viande de chevreuil est la viande de gibier la moins grasse qu’on puisse trouver en France. Elle a pour qualités d’être riche en protéines, en fer et en phosphore tout en étant pauvre en sodium et lipides. Le chevreuil est donc une source de bienfaits indéniable pour notre organisme. 

Côté cuisine, il faut bien avoir en tête que cette viande étant très maigre, elle nécessite moins de temps de cuisson et une température plus basse afin de ne pas la brusquer et de la “crisper”. En plats très simples et conviviaux, vous pouvez-tout à fait opter pour une fondue bourguignonne ou encore une pierrade pour laisser la viande s’exprimer à l’état pur. Pour les plus gourmands, vous pouvez partir sur un rôti de cuissot cuit à basse température avec une sauce légèrement poivrée, le résultat est à tomber !

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *